Commentaire sur le rapport «L’infection nécrosante des chairs molles»

Protoiereus Serguiy FILIMONOV, président de la Société des médecins orthodoxes de Saint-Pétersbourg, Dr. sc. méd., Prof. (Saint-Pétersbourg)

Dans ce commentaire il est expliqué que dans l’environnement orthodoxe, il existe diverses approaches envers le progrès de la médecine. Il y a des personnes qui reconnaient et apprécient des achievements de la médecine et des personnes qui les ignorent et utilisent plutôt diverses méthodes, technologies et diverses substances para-médicales et pseudo-médicales. Des exemples pertinents sont donnés. Et lors de l’analyse de la survenue d’une infection nécrosante, il s’avère que, dans un certain nombre de cas, la progression de ces infections s’est produite à la suite de vues fausses, déformées et pseudo-religieuses, cachées sous le couvert de la foi et sous le couvert d’une fausse «confiance» en Dieu. En fait, ces personnes n’ont pas demandé de bénédiction, ne se sont pas appuyées sur la providence de Dieu, ont ignoré les progrès de la médecine et ont ensuite développé diverses conditions pathologiques qui ont conduit, entre autres, à ce processus pathologique considéré dans le rapport. Par conséquent, l’un des moyens de prévenir ces maladies est l’éducation sanitaire, y compris dans un environnement religieux. Et malheureusement, l’expérience montre qu’il existe des états correspondants (ce ne sont pas des états de troubles mentaux, mais des états de dommages spirituels) qui poussent les personnes pseudo-religieuses à utiliser diverses substances et méthodes qui entraînent des dommages et des incapacités.

 

Добавить комментарий